R é s u l t a t s

Les résultats...

 

Un suivi précis pour évaluer les apports de mon toit solaire photovoltaïque

Voici un petit tableau de mes relevés mensuels :

P r o d u c t i o n . s o l a i r e . p h o t o v o l t a ï q u e . / . C o n s o m m a t i o n

mois

production (kWh)

consommation (kWh)

émission de CO² évitée (kg)
déchets radioactifs évités (g)
septembre
232
191
137
0,74
octobre
150
207
89
0,48
novembre
65
262
38
0,21
décembre
54
325
32
0,17
janvier
74
297
44
0,24
février
117
248
69
0,38
mars
197
216
116
0,63
avril
200
192
118
0,64
mai
255
146
150
0,82
juin
281
164
166
0,90
juillet
263
240
155
0,84
août
283
215
167
0,91
TOTAL
2171 kWh
2703 kWh
1281 kg
6,97 g

Sur l'année, ma production d'électricité solaire couvre 80% de mes consommations.

Et voic les mêmes chiffres présentées en graphique :

Evolution des consommations et productions selon la saison (en kWh)

On voit sur ce graphique une évolution saisonnière de la production en forme de sinusoïde.Cela correspond naturellement à la variation de l'ensoleillement selon la saison.

Si mes consommations électriques varient également en forme de sinusoïde c'est parce que mon chauffe-eau solaire est complété par un chauffe-eau électrique. Pour plus de détail sur cet aspect voir mon autre site internet sur le capteur-stockeur solaire : http://basile.chez.tiscali.fr/capteur.htm


Pour une installation ailleurs, on peut largement espérer mieux. Le climat du Centre-Bretagne est des moins ensoleillés de France.
Consulter la carte d'ensoleillement pour estimer votre potentiel. 

 

Nombre d'heures de soleil par an selon les zones

zone A :
moins de 1750 h/an 
zone B : 
1750 à 2000 h/an 
zone C : 
2000 à 2225 h/an 
zone D : 
2225 à 2250 h/an 
zone E :
2550 à 2750 h/an 
zone F : 
plus de 2750 h/an 

Cette carte donne des indications générales. Il y a bien sûr des variations importantes à l'intérieur des zones comme par exemple certaines zones de montagne ou des secteurs littoraux souvent nettement plus ensoleillés que les terres intérieures.